fiction, , " />

desordionie
des ors d'Ionie – desordre d'isle

Et Paris ?

– Et Paris ? tu connais Paris ?
– Non. C’est comment ?
– J’y ai vécu 10 ans, mais je ne serais pas te dire. Je passais tout mon temps à fuir les sites touristiques et les touristes. Tu sais, je suis une étrangère partout où je passe. La plupart du temps – et dans les nombreux lieux que j’ai traversés , j’y ai connu la solitude.
– Mais, avais-tu du temps pour toi ?
– Oui, un peu. Du temps que l’on dérobe à quel malfrat. J’ai commencé à écrire et à faire des photos quand j’en ai eu fini avec la poussière de Paris, longtemps après mon arrivée à la capitale. Ce n’était que des papiers, des brouillons qui me servaient de pense-bêtes – très loin de mes rêves d’enfant. J’avais un appartement au fond d’une impasse. C’était une sorte de laboratoire où je m’amusais. Et où je m’y perdais. J’étais si seule que parfois je ne parlais à personne pendant des jours. Je crois bien que j’ai fini par perdre des mots de ma douce langue natale, et mon histoire s’est peu à peu effritée, je ne sais plus si tout cela n’est pas inventé …
– Tu ne sortais pas acheter des cigarettes, … et tes voisins ?
– Non. Ou si peu.
– …
– Parfois, je descendais à la cave, où je stockais de l’énergie sous forme de plaquettes. Quand l’exaltation fusait, je me posais et attendais. Je me concentrais alors sur quelques objets sans fin, pour inventer d’autres mots, tenter de renverser mes propres phrases, détourner quelques images … Tout cela était bien vain. Et obsolète, à vrai dire.
– Mais, qu’as-tu fait de tes amis ?
– Mes amis m’encourageaient, me soutenaient. Discrètement … Et, puis, je suis partie. Paris était devenue une prison …
– Mais, Paris … tu y retourneras ?


Posted by iscia on mars 14th, 2010 :: Filed under ether,Iscia,noir
Tags :: , ,
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.