ciné, " />

desordionie
des ors d'Ionie – desordre d'isle

lac de fruits rouges

Le pitre s’affaissa sur lui-même. La parade d’orgueil et de mépris le faisait vaciller. C’en était trop pour Oscar. Sa danse ne pouvait plus être la même. Il souffrait de courant d’air et de médiastin effilé. Il ne pouvait presque plus bouger les bras et ses pieds étaient sclérosés.

Son  idée était de partir. En vérité, il était impressionné par ces grands oiseaux noirs perchés en haut des arbres. Malheureusement, son regard dévia et il entra dans une salle obscure. Le silence des écrans l’éblouissait.

Oscar déplia les plateaux devant lui : des V d’hirondelles et des cigales métalliques, des  étages de parapluies, et des brouillons en bouillon, flottaient, criaient, dévoraient, bousculaient … une barque sur un lac de fruits rouges descendait sagement le fleuve…


Posted by iscia on mars 18th, 2010 :: Filed under bruit,Iscia,noir
Tags :: ,
You can leave a response, or trackback from your own site.

3 Responses to “lac de fruits rouges”

  1. habett
    mars 20th, 2010

    C’est vraiment très très intéressant. Le rouge et l’interdiction cela parraît bateau mais c’est vraiment percutant ici.

    Merci bcp.

  2. habett
    mars 22nd, 2010

    Your world, too fast ?

  3. iscia
    mars 30th, 2010

    Merci Habett pour ton album « You world, too fast ? »
    Pour le moment, pas d’autres solutions pour moi que de rompre, prendre congés et partir …

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.