fiction, , " />

desordionie
des ors d'Ionie – desordre d'isle

nisens

la rosée du matin gardait froissées ses lèvres bleues,  la guitare au fond du jardin roulait des cordes rases, le rêve de cette nuit finissait blanc … elle manquait une marche et elle ne put entendre le rire de l’homme qui était trop lointain … elle ne pouvait deviner qu’il était question de la capture de la panthère de cette contrée divisée …


Posted by iscia on juillet 18th, 2010 :: Filed under blanc,bleu,Iscia
Tags :: , ,
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.