exil, , " />

desordionie
des ors d'Ionie – desordre d'isle

White frontiers

la nuit sans frontière
mes lèvres les lignes blanches
Ararat mon oreiller
premières neiges, nouvelle saison
le soleil à l’Ouest
la roue tourne
je ne sais plus la direction

les hommes n’ont pas l’habitude de parler aux femmes
les rues ont des secrets livides
on sait que la police joue aux cartes
et les enfants tronquent les tags
les murs de sable, les palissades camouflées
les immeubles aux cieux tapageurs
les femmes isolées au fond
les cafés où il est encore froid
dehors
les bancs sont encore gelés
il fait nuit à 5 heures
je regarde, je lutte
le bord des yeux auréolé de blanc
l’asphalte gèle les pieds
je ne peux plus avancer
devant moi la frontière sans manteau

album


Posted by iscia on novembre 1st, 2010 :: Filed under album,blanc,Iscia
Tags :: , ,
You can leave a response, or trackback from your own site.

One Response to “White frontiers”

  1. Domipan
    novembre 4th, 2010

    Magnifique !
    Je prends le train de ton voyage en route…

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.