desordionie
des ors d'Ionie – desordre d'isle

Je vais faire un petit tour, je reviens vite

Lignes verticales, flèches acérées

Entre deux mersimage
L’oeil et l’oreille

J’ai coulé
Le miel
La toison
Mon horizon

Vers l’Est
Mon coeur
Est-ce un muscle ?
Efface la peur de l’inconnu

Que reste-t-il ?
Le vent ne souffle plus
« Moi, je suis une petite fée triste »

Les fréquences de l’absurde
Je rassemble de peur d’oublier

 


Posted by iscia on septembre 7th, 2014 :: Filed under Iscia
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.