desordionie
des ors d'Ionie – desordre d'isle

formes – shekl (checl)

Sans titre 54

Je te regarde

le mouvement de tes bras
l’épaisseur du temps
supplient
le silence
tu passes

Ce n’est pas un oranger, non
ses frissons qui avalent les « a »
le matin
car, il est trop tard, c’est mardi
et j’ai raté le bassin d’eau (hoz)

Oui
je cours
les zigzags sur la montagne
ta bouche s’ouvre
et nourrit
avide
ce paysage que je regarde
d’un mot
qui s’efface

Extraits d’une vidéo postée sur le profil du poète iranien سهراب سپهری Sohrab Sepehri

 

Sans titre 12 Sans titre 9


Posted by iscia on octobre 22nd, 2015 :: Filed under Iscia
You can leave a response, or trackback from your own site.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.