Cambodia, , , " />

desordionie
des ors d'Ionie – desordre d'isle

les pieds dans le Mékong

… et que vous dire de plus ? C’est bon 🙂
Cela me rappelle la première fois que j’ai mis les pieds dans la Loire, août dernier. Les bancs de sable sont des palets dans ma mémoire de tourangelle. Les dessins sur la plage des souvenirs d’étrangères.


Posted by iscia on février 3rd, 2011 :: Filed under Iscia
Tags :: , , ,

& my nights (2)

Mes nuits sont blanches,
ondes sans rêve …
White Clouds
vibration intermittente
je renais et disparais
in the same time
maintenant
la lune se dissout lentement
le ventre creux
il n’est plus de regard
le silence bat
dans le creux du ventre
il manque les oiseaux et le feu
les mots, et les bleus

Le sol de mes nuits
le détail des oublis
la rivière des réveils
l’absence de mes lèvres
le charbon dans mes mains
la vanité et mon ombre

Je ne suis qu’ici
rire et cris
violence sans or
totale sans ordre

Il n’est plus d’attente
qu’un réverbère au loin
une revendication

Je préfère l’isolement à la terrasse, la chambre au désert, la prison au milieu du désert. Je préfère les histoires dans les regards que les feintes mal assumées. Je partage mes nuits avec les détails. L’importance d’être là où je suis, de sentir la terre de mon voyage. Le lacet que je refais sur le trottoir shirazi, les posters des célébrités accrochées à l’hôtel, le détail des toilettes avec ou sans papier, le mot démocratie pointé dans le regard de celui qui n’a pas de liberté,

la couverture rêche des acariens sans avenir, les mots que je laisse partir, les pieds en fusion avec la lumière, la moquette usagée de l’hôtel qui n’a pas parlé, les sachets de thé dont on ne veut plus, les taxis qui font payer, les bus aux fauteuils cassés, la mangue sur les rayons après l’errance et la perte, le banquier qui évoque Sartre et conseille le meilleur change au bas de la rue, les détails des hommes blancs à distance, la beauté des yeux qui n’approchent pas, l’objection des souks appelés bazars dans le pays d’à côté, l’administration et mon incompréhension, la peine éprouvée dans les rues désertes sous le soleil omani, l’ennui sous perfusion qui gagne le terrain de l’attention, la solitude de la personne seule …


Posted by iscia on novembre 25th, 2010 :: Filed under blanc,ether,Iscia
Tags :: , , , ,

omayyad

j’ai enfin mis les pieds dans la fameuse mosquee … quand on n’a rien a faire on s’en remet a Dieu

ce n’est pas une serpillere que j’ai sur les pieds, mais l’espece de manteau pour entrer dans la mosquee

sinon les actus vues d’ici …

C’est comment la France en ce moment ?
Ici Fairouz fait l’actualite. Son concert de Fairouz a ete annule au Casino de Beyrouth.

Pas d’alerte sinon, mais les moustiques reviennent, il fait moins chaud la nuit.


Posted by iscia on septembre 16th, 2010 :: Filed under fantaisie,Iscia
Tags :: ,

errance et doute

Apres la deconvenue avec la francaise (don t trust in french girl ;), les orthodoxes m ont offert un lit de camps hier soir dans un ancient couvent – dans la grande salle de reunion …
Quasi pas dormi tellement la chaleur et la fatigue m ont etreint, je resiste quand meme bien a tout ca

J ai finalement trouve ce soir une chambre. – mais je ne sais pas quoi en penser ? Je ne me sens pas bien a l aise avec cette idee … mais question de budget et de tranquilite . J ai besoin de repos je pense …
C est dans une vieille maison damascienne,  d autres appart y sont loues pour des etudiants – un couple de chinois et un couple de francaises

Je sais pas si j ai fait le bon choix.

Bref, toujours trop de questions. C est pas bon. Ou alors  j apprends le metier de voyageur … les deconvenues, les arnaques, les mauvais choix du moment…

Sinon, depuis aujourd hui, j ai un portable syrien

Et puis, je reste positive : tout n est pas perdu, j ai mon premier CD de rap arabic en poche … pour Habett passe sous d autres equations

Voici enfin, dans le chaos de la journee, une citation que me transmets Simine, extraite de la longue marche d Ollivier :

Et la solitude qui m’attend, saurai-je en combattre les gouffres noirs et en dominer les délices ? et saurai-je surtout en retirer tous les avantages ? Car cette solitude n’est pas une fuite, elle est librement choisie. Elle est le tableau sur lequel j’écris la suite. Un champs dans lequel je vais planter des pensées, épineuses ou lisses, qui ne s’épanouiront qu’au RETOUR.

Au plaisir de vous lire … jy reste jusqu au 20 septembre …


Posted by iscia on septembre 7th, 2010 :: Filed under bruit,chambre,Iscia
Tags :: ,

J-7

j’ai mis les pieds dans la Loire pour la première fois de ma vie …

Merci Ana !

La Loire est un fleuve sauvage, très dangereux pour la baignade …
Ici c’est en face de Pouilly, il n’y avait pas de danger … et Ana s’est baignée …

Aujourd’hui c’est jour de pluie … je dois penser à revenir sur ma terre et me préparer, non ?


Posted by iscia on août 22nd, 2010 :: Filed under Iscia
Tags :: , ,