retour" />

desordionie
des ors d'Ionie – desordre d'isle

les choses

  » Pour moi je ne suis pas celui qui dit le nom de chaque chose.

 

 

Au-dessous d’une vague au point de crouler, dans le creux pareil à l’orbite, à peine un souffle m’est laissé, et quel est donc le mot qu’entre les millions de mots, les millions de murmures, les innombrables perplexités de l’idée, va choisir à cette grappe d’écume, au cerisier bleu de la mer, ma bouche ivre peut-être d’un baiser, et folle, et libre étrangement, et à moi-même étrangère, ma bouche ce mystère qui mord infiniment le monde aérien, qui est le mot qui me résume, ô dérision, et dont je meurs ? »

Aragon, Le Paysan de Paris

 


Posted by iscia on avril 21st, 2013 :: Filed under Iscia
Tags ::

loove//O


Posted by iscia on juin 18th, 2011 :: Filed under Iscia
Tags :: , , ,

bloood


Posted by iscia on juin 18th, 2011 :: Filed under Iscia
Tags :: , , ,

staying


Posted by iscia on juin 16th, 2011 :: Filed under Iscia
Tags :: ,

passing

Là où il y avait de l’eau, il y a du sable … et l’homme court sous l’orage …


Posted by iscia on juin 6th, 2011 :: Filed under Iscia
Tags :: ,