matin, , " />

desordionie
des ors d'Ionie – desordre d'isle

& my nights…

my nights are white to answer you, baby …/…

…/… du clair ennui du désir, minéral
la cendre a brulée les traces, les images un échappatoire,
mémorial des ondes anciennes (Suicide, Sweet White Lady)
et les mains dans le sable gris se distinguent des pierres
à peine

les draps font bouger les reves
je peux voir la lune et plus
à travers
les plis des mouvements internes
la création pure ? … au bord des cils … et de ses lèvres

Imagine a Lady in a Sultanate and write me a story, please …
Your inspiration is verve
Because I live only in this part
When I don’t be on the road …


Posted by iscia on novembre 23rd, 2010 :: Filed under blanc,Iscia,légèreté
Tags :: , ,

amante

le chaos avait une amante qui ne savait pas lire dans l’ordre les pages

« tout espoir envolé, il reste le désir » … bout de mémoire sur volant papier

et les doigts parfaits mesurent sa texture noire qui finira dans le désert blanc

pas de la musique … All india radio, Tijuana Dream

long voyage dans le fracas du déménagement … tout se retrouve coupé, piles épuisées, fragment de l’amante, le pasteur s’essuit, exposition des torchons …

David Holmes, Gone

accrocher le temps ne fait pas avancer les cartons …

Dernière liste ?

– la carte postale représentant ma photo favorite de AA, que je glisse immédiatement dans mon porte-doc.
– un carton « Va, reviens »
– une photo d’une rose, j’aime les roses
– des cartes postales dont je suis la destinataire ;), Barcelone 2006, Ullapool 2008, Londres 2010, Palais de Tokyo 2006 … autre écriture Douardenez 2009 … une peinture  d’Ola Billgren, un CD l’accompagnait (?), une lettre de Dien, les mots de ma soeur après son mariage sur « L’homme qui marche » de Giacometti, la place  Furstembourg à Paris il y a bien longtemps !
– 2-3 photos, la sculpture de Sainte-Anne à gauche en entrant maquillée étrangement, la gare Saint-Laz. lors d’une séance mémorable avec Habett, une photo de moi dans le jardin de Ronsard, datant de … pas de date … 2004 ?
– 2-3 cartes postales pour compléter ma collect., dont une embrassade extraite de Mama Roma, des repro. de la manufacture française d’armes et de cycles de Saint-Etienne (?), une photo de l’espagne qui ressemble à l’irlande prise d’un train …

dans quel carton vais-je glisser tout cela ? quelle étiquette ? « archives » ?
je pars mais ce carton je le mets de côté …
dans combien de siècle le retrouverai(s)-je  ? serais-je celle qui l’ouvrira ?


Posted by iscia on juillet 11th, 2010 :: Filed under blanc,chambre,Iscia,noir
Tags :: , , ,